Le COBAMIL est inquiet du projet d’enfouissement de déchets nucléaires le long de la rivière des Outaouais

Le COBAMIL est inquiet du projet d’enfouissement de déchets nucléaires le long de la rivière des Outaouais

Sainte-Thérèse, 5 mai 2017.

Le Conseil des bassins versants des Mille-Îles (COBAMIL) s’interroge face au projet d’enfouissement de déchets nucléaires du promoteur Laboratoires Nucléaires Canadien (LNC), à Chalk River en Ontario. Le site visé étant localisé à moins d’un kilomètre de la rivière des Outaouais, le risque de contamination des eaux de surface est préoccupant. Comme la rivière des Outaouais est la source principale du lac des Deux Montagnes et de la rivière des Mille Îles, sa contamination représenterait un risque pour l’approvisionnement en eau potable pour plus de 400 000 personnes sur la Couronne Nord.

La Commission canadienne de sureté nucléaire tient jusqu’au 17 mai prochain une importante consultation sur un projet de construction d’un dépotoir de déchets nucléaires, en provenance de partout au pays. Le site d’enfouissement situé en surface accumulerait ces matières nucléaires pendant une cinquantaine d’années. Avec une superficie d’environ 16 hectares, la capacité de stockage du site serait de 1 million de mètres cubes de déchets nucléaires, dont 10 000 mètres cubes de déchets très dangereux. En raison de la technologie présentée, du manque de précédent et de la dangerosité des matières à enfouir, le projet soulève plusieurs questionnements et inquiétudes. Pour ces raisons, le COBAMIL appuie la campagne de levée de fonds de l’organisme environnemental Sentinelle visant à contrer le projet d’enfouissement de déchets radioactifs le long de la rivière des Outaouais.

« Nous appuyons l’organisme Sentinelle de la rivière des Outaouais qui surveille la situation de près et étudie le dossier avec rigueur. Nous encouragerons également les acteurs municipaux et économiques qui s’approvisionnent en eau dans la rivière des Mille Îles à soutenir eux aussi Sentinelle par le biais d’un don via leur site internet »

https://www.ottawariverkeeper.ca/fr/sentinelle-de-la-riviere-des-outaouais-etudie-le-projet-dinstallation-de-gestion-permanent-des-dechets-radioactifs-aux-abords-de-la-riviere-des-outaouais/ encourage madame Denise Cloutier, présidente du Conseil des bassins versants des Mille-Îles.

La rivière des Outaouais se jette dans le lac des deux Montagnes qui à son tour alimente la rivière des Mille Îles à 94 %. La rivière des Mille Îles représente une source d’eau potable pour plus de 400 000 personnes sur la Couronne Nord, où s’alimente plus d’une dizaine de villes et municipalités, sans compter celles qui s’approvisionnent dans le lac des Deux Montagnes.

Leave a Reply

Your email address will not be published.